Presentation

Follow your heart

In “La Giett”, as this typical village nestled in the heart of the Aravis is known, time stops long enough to offer visitors an exceptional view from the top of its ski area over the mountain ranges of Beaufortain, Aravis and Mont-Blanc. A veritable secret location which is connected to the Portes du Mont-Blanc ski area, boasting 100 km of runs, this village-resort is a place apart where mountain atmosphere combines with peacefulness.

Webcams

Ski Area

Domain

Les Portes du Mont Blanc

Domain altitude

1200 m. -> 1930 m.

Ski slopes

65 slopes / 100 km

Max. day package

39.5 €

Opening

19/12/2020

Closing up

28/03/2021

Ski slopes

11 slopes ( 0 km)
17 slopes ( 0 km)
29 slopes ( 0 km)
8 slopes ( 0 km)

Prices

Adult 5 days
From 187 €
Adult 4 hours
From 36.5 €
Senior day
From 36 €
Senior 5 days
From 168.5 €
Child 6 days
From 158.5 €
Senior 2 days
From 68 €
Senior season
From 540.5 €
Senior 4 days
From 137 €
Adult day
From 39.5 €
Adult 2 days
From 76 €
Adult 3 days
From 114 €
Senior 6 days
From 178 €
Adult 4 days
From 152 €
Adult 6 days
From 198 €
Child 5 days
From 149.5 €
Child season
From 480 €
Senior 4 hours
From 33.5 €
Senior 3 days
From 103 €
Child 3 days
From 91 €
Adult season
From 600 €
Child 4 hours
From 29.5 €
Child day
From 32 €
Child 4 days
From 122 €
Child 2 days
From 61 €
Tous nos tarifsTarifs principaux

29

17

8

Map of the slopes

More informations Less informations

Accomodations

Shops and Services

Shops
Health Services
Transports
Other Services
Craftsmen
Producers

Heritage

The hamlet of le Plan

Le Jaillet Roman boundary marker

The boundary marker of le Jaillet, found again in 1963, was built in 74 A.D. by the Romans in order to demarcate the territories of Ceutrons and Allobroges tribes. The word "FINES", that means "limit", is carved on it. Until the 18th century, it marked the border of mountain pastures between La Giettaz and neighbouring territories. This marker, just like others, has been thrown down the slope or hidden in order to blur the border, because of conflicts and trials about the boundaries of pastures.

Petit Croisse Baulet Roman boundary marker

The Petit Croisse-Baulet boundary marker is one of the three markers that have been found in Val d'Arly, on the former border between Ceutrons and Allobroges. It was built in 74 A.D. by the Romans in order to demarcate the territories of local tribes. The word "FINES", that means "limit", was carved on it. Until the 18th century, it marked the border of mountain pastures between La Giettaz and neighbouring territories. This marker, just like others, has been thrown down the slope in order to blur the border, because of conflicts and trials about the boundaries of pastures. It was found again 25 years ago but it has been topped and does no longer bear the inscription "FINES".

La Porte des Aravis

According to the legend, the "Porte des Aravais" originates from famous Gargantua, a nice giant from a book by Rabelais who had a passion for great food, but also loved to travel.

L'Avenaz Roman boundary marker

The boundary marker of l'Avenaz is one of the three markers that have been found in Val d'Arly, on the former border between Ceutrons and Allobroges. It was built in 74 A.D. by the Romans in order to demarcate the territories of local tribes. The word "FINES", that means "limit", is carved on it. Until the 18th century, it marked the border of mountain pastures between La Giettaz and neighbouring territories. This marker, just like others, has been thrown down the slope in order to blur the border, because of conflicts and trials about the boundaries of pastures. It was found again in 1992 by La Giettaz and Cordon enthusiasts, and has been replaced according to Roman tradition in 2004

Oratoire des Clapières

Notre Dame des Alpages

Erigée sur le Rocher des Mans, à 1800 mètres d'altitude, au-dessous de la Pointe des Verres (2616 mètres), elle a été dressée durant l'été 1956 par les alpagistes. Plus d'une vingtaine d'hommes furent nécessaires pour hisser les 3 morceaux de la statue jusqu'à son piédestal, d'abord par treuil, puis à l'aide de deux juments. Une tâche particulièrement délicate puisque le plus gros morceau ne pesait pas moins de 500 kg. Elle fut endommagée par l'avalanche de 1962-63 qui, dans sa course, entraîna sa partie supérieure jusqu'au bas de la falaise. Le morceau manquant a pu être remplacé au moyen d'un hélicoptère. Depuis la Vierge, le panorama est magnifique. Au premier plan, on apperçoit les massifs de Croisse-Baulet, Ramadieu, Christomet et du Torraz. En second plan, de gauche à droite, les aiguilles de Warens, le Mt d'Arbois, le Mt Joly, le Mt de Vorès et le Mt Bisanne. Au fond, la Chaîne du Mont-Blanc et les montagnes du Beaufortain.

Nants chapel

Cette chapelle a probablement été, au début du XIème siècle, le premier lieu de culte public à La Giettaz. Les bénédictins venaient en été de Megève au lieu-dit L'Abbaye. Par conséquent, une chapelle devait être proche. Elle fut reconstruite au XVIIème siècle sous le vocable de l'Annonciation. Pendant la Révolution, elle a subi d'importants dommages : son clocheton a été détruit, sa cloche réquisitionnée pour faire des canons. Les avalanches de 1843, 1847 et 1914 ne l'épargneront pas non plus. Restaurée en 1927, elle fut de nouveau balayée par l'avalanche de 1978 venant des Verres et de la Pare (au sommet de la Chaîne des Aravis). La reconstruction s'est faite en 1981 et 1982, plus à l'est, à l'abri des avalanches et de taille plus modeste. La Vierge de l'Annonciation fut sculptée par un giettois, avec l'inscription "Me Voici".

Le Dard waterfall

"La Tête du Torraz" - Panoramic views

Au sommet de la Tête du Torraz, accessible à pied en été et en télésiège en hiver , vous accéderez à une table d'orientation qui vous aidera à nommer tous les sommets qui vous entourent !

The Chapel of Le Plan

Villa Jeanne d'Arc

Au début du 20e siècle, à l'initiative du curé du village, les giettois construisent un hôtel disposant de tout le confort moderne sur la route des Aravis, afin d'anticiper l'essor de la villégiature et du tourisme sur cet axe traversé par la route des Grandes Alpes. Après guerre, l'établissement trouve une nouvelle attribution en devenant une maison de repos puis un préventorium. Jusqu'en 2001, date de sa fermeture, la Villa accueille plusieurs milliers de pensionnaires qui favorisent l'essor touristique du village. Depuis peu le bâtiment a trouvé une nouvelle vocation d'hergement d'accueil de groupes.

Museum - A la Rencontre du Passé

Located in an old house in the center of the village, this museum aims to safeguard and to make known all that constituted the life of our ancestors.

La Giettaz church

Le vaste bâtiment en croix grecque, original de part sa coupole intérieure et centrale, est orné d'un majestueux clocher à bulbe à deux lanternons.La riche décoration intérieure doit beaucoup aux fresques du 19 ème siècle de Clément Giacobini, aux nombreuses statues et aux autels d'inspiration baroque. Le retable de 1849, oeuvre de maître Shiras, réutilise une partie de l'ancien maître-autel du 18 ème siècle.

Aravis Pass

La dépression d'alpages où s'élève la petite chapelle dédiée à Ste Anne, est encadrée par les corniches de l'Etale et l'échancrure rectangulaire de la Porte des Aravis. Panorama sur la Chaine du Mt Blanc. Troupeaux de vaches de races abondance et tarine, sont ici en alpage dès la fonte des neiges... Vous êtes au Pays du Reblochon. Ouverture se renseigner à l'Office de Tourisme.

The Aravis mountain range

Où que l'on se trouve, cette chaîne de montagne, véritable «colonne vertébrale» du Val d'Arly, se contemple sous ses différents profils avec le même charme. L'unique passage à travers cette chaîne de montagnes est le col des Aravis (1486m). Certains de ses majestueux sommets sont accessibles en randonnée pédestre, certains en via ferrata (Mont-Charvin). La route des montagnes qui circule au pied de la chaîne est un bon moyen de découvrir ce milieu. Géologie, faune et flore Le massif des Aravis est un massif calcaire formée par l'épaisse couche sédimentaire caractéristique des chaînes subalpines. L'empreinte glaciaire y est omniprésente. L'ensemble présente par ailleurs un évident intérêt paysager. Essentiellement représentatifs des zones de végétation subalpine et alpine, les milieux naturels des Aravis sont riches et variés. Le site comprend essentiellement : - des pelouses et landes subalpines et alpines. - des milieux rocheux (falaises , éboulis...) - quelques milieux forestiers - quelques zones humides et quelques lacs d'altitude. - une réserve naturelle On retrouve aussi dans ce massif l'essentiel de la flore et de la faune alpine, dont certaines espèces réintroduites : bouquetins, chamois, Aigle Royal, Gypaète Barbu, Grand Duc d'Europe, Tétra-Lyre, marmottes...

Chapelle sainte Anne

Virgin of Le Châtelard

Edifiée pendant la belle saison 1936, la statue de la Vierge du Chatelard a été bénie solennellement le 4 octobre 1936 par l’Abbé MERCIER qui nous conte son histoire : "Le 14 juillet 1935, vers les quatre heures du soir, la foudre est tombée sur le chalet du Chatelard d’en haut, appartenant à François PORRET du Biollay. Sa femme Marie Augustine PORRET des Mortines se trouvait sur la galerie en train de dire son chapelet avec ses deux filles. La foudre tomba sur le toit, juste au-dessus d’elle, la traversa en déchirant ses habits, lui brûlant le ventre et une jambe, mitraillant son sabot et la laissant à demi-morte. La foudre rentra ensuite à l’intérieur de la grange, creva le plancher et tua 3 vaches à l’écurie. Marie Augustine resta sourde mais elle peut remercier la Ste Vierge de n’avoir pas été foudroyée. En reconnaissance, sa famille érigea une statue de la Vierge." (source : Association La Giettaz et son patrimoine)