Presentation

A beating heart

Located right in the heart of Val d’Arly, this village resort has the feel of a typical little mountain community, where local people and visitors happily mingle in the lively, beating village centre. Fans of culture and traditional everyday life are spoilt for choice: medieval church, pretty little streets, local specialities… just as those who like sliding sports and breathtaking panoramic views are too, all under the protective eye of Mont-Blanc.

Webcams

Ski Area

Domain

Alpine ski domain: Espace Val d'Arly - 120km

Domain altitude

1036 m. -> 2069 m.

Ski slopes

98 slopes / 119 km

Max. day package

35 €

Opening

01/01/1970

Closing up

01/01/1970

Ski slopes

21 slopes ( 33 km)
40 slopes ( 51 km)
33 slopes ( 32 km)
4 slopes ( 3 km)

Prices

Adult day
From 35 €
Adult 4 hours
From 30.8 €
Adult 2 days
From 66.5 €
Child 5 days
From 133 €
Adult 3 days
From 99.8 €
Senior 4 days
From 119.7 €
Adult 4 days
From 133 €
Adult 5 days
From 166.3 €
Adult 6 days
From 180.4 €
Child 4 hours
From 24.7 €
Child day
From 28 €
Senior day
From 31.5 €
Senior 6 days
From 162.4 €
Senior 4 hours
From 27.8 €
Child 2 days
From 53.2 €
Senior 3 days
From 89.8 €
Child 6 days
From 144.4 €
Senior 5 days
From 149.7 €
Child 3 days
From 79.8 €
Child 4 days
From 106.4 €
Senior 2 days
From 59.9 €
Tous nos tarifsTarifs principaux

51

35

15

Map of the slopes

More informations Less informations

>> Espace Diamant

Domain

Espace Diamant

Domain altitude

1000 m. -> 2069 m.

Ski slopes

157 slopes / 192 km

Max. day package

42.6 €

Opening

01/01/1970

Closing up

01/01/1970

Ski slopes

30 slopes ( 42 km)
67 slopes ( 90 km)
50 slopes ( 49 km)
10 slopes ( 11 km)

Prices

Adult 3 days
From 121.5 €
Adult 4 hours
From 37.5 €
Adult day
From 42.6 €
Child 4 days
From 129.6 €
Adult 2 days
From 81 €
Adult 4 days
From 161.9 €
Adult 5 days
From 202.4 €
Adult 6 days
From 223.2 €
Child 5 days
From 162 €
Child season
From 400 €
Senior 6 days
De 178.7 à 201.2 €
Senior 3 days
De 97.2 à 109.5 €
Senior 5 days
De 162 à 182.4 €
Senior day
De 34.1 à 38.4 €
Adult season
From 499 €
Senior season
De 400 à 450 €
Child 3 days
From 97.2 €
Senior 2 days
De 64.8 à 73 €
Child 4 hours
From 30.1 €
Child day
From 34.1 €
Child 6 days
From 178.7 €
Child 2 days
From 64.8 €
Senior 4 days
De 129.6 à 146 €
Tous nos tarifsTarifs principaux

81

50

31

Accomodations

Shops and Services

Shops
Health Services
Transports
Other Services
Craftsmen
Producers

Heritage

Our Lady of Pity Oratory

Bloc de granit de 80cm de large sur 50cm de profondeur, surmonté d’un chapiteau du même matériau (97cm*58cm, hauteur 15cm) et, pour le toit, 2 blocs triangulaires en pierre avec au sommet une croix en fer forgé ouvragée de 75cm de hauteur ; niche creusée dans la pierre (50cm, hauteur 70cm) protégée par une vitre et par une grille en fer forgé. A l’intérieur, une Pietà en bois de 50cm, un petit Christ, 2 petits vases de porcelaine, 1 bougeoir en cuivre ; une date est gravée à l’avant du socle : de 1873 ; à l’extérieur, un bénitier sur le côté droit.

Abymes bridge

The Abymes bridge, or Bellecombe bridge, was the first construction work in Val d'Arly and has been built between 1875 and 1878. It contributed to the opening up of the valley, symbolized by the "Gorges de l'Arly" road between Ugine and Sallanches. This bridge represents the entry of the region into modernity.

Chaucisse church

In 1815, Joachim Dumax-Baudron (1750-1828), the former cook of maréchal Berthier, decided to bequeath a chapel and a school to his native hamlet. Dedicated to Saint François de Sales, the chapel was built in 1818. Later, in 1828, the bishop decided to transform it into a church. During the 1960s, it has been linked again to Saint-Nicolas-la-Chapelle. Now it is a private chapel and its wooden roof and painted walls have been recently restored. Inside, the furniture and decoration are baroque-inspired.

Mill in Tienne and Miller's house

Les côtes oratory

Grande voûte plein cintre avec à droite un petit bénitier de pierre en forme de melon ; niche en retrait avec, dans le plein cintre l’inscription : « Année Mariale 1954 » et protégée par une grille cadenassée ; au dessus, gravée dans une pierre :1826. Devant cette grille, sur une tablette en bois, des pots de fleurs ; à l’intérieur, une statue de bois de 50 cm de la Vierge à l’Enfant ; au dessus de la Vierge, croix et Christ ; sur le socle : « Ste Marie priez pour nous » ; à l’avant, une statue de sainte Thérèse à l’Enfant Jésus (30 cm), 2 chandeliers, une gravure représentant sainte Françoise, et deux grands vases.

A la rencontre des producteurs de la Coop

On se retrouve chaque semaine dans une ferme ou un alpage autour de la Coopérative - retour au musée pour une dégustation de fromages. Vous comprendrez ainsi le rôle de notre Coopérative et nos métiers d'agriculteurs. A la rencontre des agriculteurs, partagez avec eux un moment d'échange à l'heure de la traite à la ferme ou en alpage selon la saison. Dégustez nos fromages fabriqués dans notre atelier commun de la Coopérative, un moment convivial au sein du musée dédié à l'agriculture de montagne !\nMasque obligatoire. Places limitées à 10 personnes (enfants compris)\nMasque obligatoire. Places limitées à 10 personnes (enfants compris)

Le Châtelet mule stud farm

Chapelle du Seytenex

Saint Théodule church: free entry

Saint François-de-Sales consacre l'église en 1606. Le clocher et la façade nord sont les vestiges de l'église primitive romane : le clocher-tour daterait du 12e s. L'extérieur est modeste : un auvent protège la porte d'entrée avec un bénitier goudronné.L'église fut reconstruite après l'incendie qui ravagea la ville en 1679. Les peintures murales réalisées par Clément Giacobini au XIXè ont été mises à jour lors des restaurations de 1992/1993. La poutre de gloire présente une grande originalité : ici, pas de calvaire mais le Christ en croix au milieu de tentures drapées retenues par des angelots. Au centre du baldaquin du retable majeur, dans une mandorle, saint Théodule domine un tabernacle polychrome surmonté d'un petit dais bordé de lambrequins. De nombreux angelots animent l'ensemble se jouant des pampres des colonnes, guirlandes de fleurs, vases et lambrequins. Comme le retable majeur, les autels latéraux datent du XIXè. Les fonts baptismaux datent du XVIIè.

Notre Dame de Lourdes – Le Char Oratory

Oratoire de type guérite crépi gris au toit à 4 pans couvert de tôle avec une croix de métal au sommet (instrument de la Passion, clous et marteau) ; voûte plein cintre surmontée de pierres apparentes ; niche en retrait à l’encadrement genre marbre gris, avec l’inscription : « L’An du jubilé 1826 », et protégée par une belle grille en fer forgé. A l’intérieur une statue en plâtre de Notre Dame de Lourdes (1m20), 2 angelots de chaque côté de son épaule ; 2 cadres (sainte Jeanne de Chantal et saint François de Sales), 2 statues de saint Pierre et saint Paul, plusieurs vases ; à droite de la niche, un bénitier en pierre ; un rosier le long du mur de droite.

"Le Gâteau" - Panoramic views

L'Etale

Château des Faucigny

La localité de Flumet, placée sur un éperon rocheux au-dessus de l'Arly, au carrefour des cols des Aravis et des Saisies, se trouvait dès le 11e siècle à l'extrémité méridionale du domaine des sires du Faucigny et à la frontière des terres de la Maison de Savoie. Pour ces raisons géo-stratégiques, les sires de Faucigny construisirent un château ex-nihilo en ces lieux. On ne peut pas dater précisement l'époque de cette édification, que certains historiens font remonter au 11e siècle. On sait, en revanche, qu'Aimon II de Faucigny a agrandit le château de Flumet vers 1200. De forme polygonale, avec des murailles épaisses, il possédait une tour carrée en son milieu. Ce n'est qu'après son érection que fut créée la ville fortifiée de Flumet : le château est donc le point de départ de l'histoire de cette cité. Lieu d'habitation, d'abord des sires de Faucigny qui venaient périodiquement y résider, puis siège du châtelain, le château de Flumet incarnait l'emprise du seigneur sur le territoire. Bâtiment défensif, il servait de poste avancé face à la menace du voisin savoyard.C'est pourquoi il perdit de son intérêt militaire après l'entrée du Faucigny dans les possessions de la Maison de Savoie en 1355. A partir du 15e siècle, le château tombe lentement en ruine, entretenu toutefois par les habitants du bourg. Après l'incendie du bourg en 1679, on autorise les flumerans à reconstuire leurs maisons avec les pierres du château, avec toutefois interdiction de toucher à la tour. Malgré ces péripéties et les ravages du temps, l'état général du château s'est considérablement dégradé essentiellement ces dernières années et est proche de disparaître définitivement.

De Bieu Fortified house

The De Bieu fortified house got its name from the family who inhabited it during a long time: the De Bieu or De Bieux (de Biolli, de Biollo - coming from the word "bouleau" which means birch tree). This family was very influential in the town and command of Flumet between the 14th and the 18th century. Situated outside the wall of the medieval town, the De Bieu house has kept its aspect and a part of its old remainings through the ages, including a square tower, a private chapel and armorial bearings carved above the entrance. It is still inhabited but is now private.

Our Lady of Lourdes oratory - Critobles oratory

Au dessus de la niche l’inscription :« Sa grandeur Monseigneur Isoard (1879- 1901), Evêque d’Annecy, accorde 40 jours d’indulgence à tous ceux qui, devant cet oratoire, feront les prières suivantes :ND de Lourdes, priez pour nous et protégez les voyageurs, puis dire 3 Ave Maria. Bénie le 14 Septembre 1894 ». A l’intérieur une statue en plâtre de 60cm de Notre Dame de Lourdes, 2 Chandeliersen fer, 3 vases, une statue de saint Joseph (30cm), une autre de saint Jean-Baptisteavec besace au dos et bras droit cassé, un Christ en bois, un angelot. Histoire: Auparavant cet oratoire, d'après une photo où il se trouve avec les carrières d'ardoises de Manant en arrièreplan, semblait se trouver en amont et de l'autre côté de la route.

Learn about the secrets of Reblochon

\nPort du masque obligatoire\nPort du masque obligatoire

Hanging houses – Panoramic view

Au 13e siècle, les sires de Faucigny fondent la cité de Flumet. Pour peupler la localité, ils octroient des franchises (libertés et privilèges) aux bourgeois de Flumet, chacun se voyant délivrer une parcelle de taille uniforme pour bâtir sa maison. Le bourg ainsi créé est entouré de murailles. Du côté de l'Arly, les maisons sont construites sur l' éperon rocheux qui surplombe l'Arly de plusieurs dizaines de mètres : il n'était donc pas nécessaire de fortifier l'enceinte à cet endroit, la géographie des lieux offrant une protection naturelle suffisante. Une porte marquait l'entrée du bourg de ce côté, dont l'ouverture est toujours visible aujourd'hui dans la rue du Mont-Blanc. Elle donnait sur un chemin descendant sur l'Arly et permettant de monter sur Notre-Dame-de-Bellecombe. Depuis le 13e siècle, malgré l'incendie du bourg en 1679 et les vicissitudes du temps, l'aspect de ces maisons suspendues a très peu évolué (voir le cadastre de 1730), si ce n'est la disparition des toits en tavaillons et l'apparition de traces de modernité (paraboles, grandes baies vitrées, garde-corps non ouvragées) qui ont atténués le charme traditionnel de cette architecture. Cependant, ces maisons suspendues ont gardées leur originalité faite d'enchevêtrement de balcons, de galeries, de logis, d'escaliers,de cheminées etc. De même, les fondations en pierres apparentes remontent sans doute aux origines du bourg. Sans parler de leur aspect vertigineux qu'il faut absolument voir et que l'on peut apprécier en différent endroits du bourg (place du château, pont des Abymes, lacets des Avenières).

Le Mont-Charvin

In SUMMER : Two via ferratas have been fitted out on the faces of Charvin. ("Le Gollet de la Trouye" and "Le Pas de l'Ours"). Information at the tourist office of Ugine. Starting point of hikes in Marlens (Bouchet hamlet). On the Haute-Savoie side, you can reach the lake of Mont Charvin from the foot of Mont Charvin. On the left of Mont Charvin, according to the point of view, you can see three high peaks called Les Aiguilles du Mont (2133m) or, more poetically, "The three witches". According to an ancient legend, a treasure is hidden in one of them.

Immaculate Conception Oratory

A l’intérieur, une statue en plâtre doré (60-70 cm) de la vierge au serpent ; de chaque côté de la Vierge un angelot, et derrière elle, un soleil doré avec une colombe ; sur un autel recouvert d’une nappe blanche, un Christ en bronze, une statue de 2àcm de la Vierge, un cadre en bois avec une inscription peu lisible : « Sa sainteté Pape Pie IX accorde 100 jours d’indulgence », 4 superbes cloches contenant un vase religieux en porcelaine. Petite Histoire : «Un habitant de Flumet, Marie- François Marin- Cudraz, maire de cette commune, pour répondre au désir que lui manifesta une de ses filles à ses derniers moments est voie d’élever dans sa propriété, au bord de la grand route, un oratoire en l’honneur de l’Immaculée Conception.» Lettre du curé Mouthon le 4 juin 1866, pour demander à l’évêque l’autorisation de bénir cet oratoire et pour le supplier d’y attacher des indulgences.(sources Abbé Duval)

Oratory of the Virgin with the Child

6 marches permettent son accès ; à droite un bénitier en pierre, grande niche plein cintre en retrait avec encadrement pierre portant gravée la date 1896 et protégée par une superbe grille en fer forgé ; dans l’arrondi, une petite croix avec au dessus l’inscription : « 18JMON 98 »(sans doute Jean-Marie Ouvrier Neyret 1898). A l’intérieur sur un autel recouvert d’un tapis blanc, une grande statue (1 m) de la Vierge couronnée avec l’Enfant Jésus sur son bras droit et vêtue d’un manteau bleu pâle et or ; à gauche, une statue du Sacré-Coeur et à droite une statue de saint Joseph (50 cm) ; 4 bougeoirs métal, une croix en bois avec le Christ, 4 tableaux dont saint Marc et une plaque : « Monseigneur Paget avait accordé le 12/05/1789 40 jours d’indulgence à ceux qui en passant devant l’ancien oratoire construit et aujourd’hui en ruine réciteront un Pater, un Ave ou un acte de contrition. » Monseigneur Isoard en date du 28/07/1900 a renouvelé les mêmes indulgences et aux mêmes conditions au « nouveau oratoire » construit en 1896.