Incontournable L'oratoire des Clapières

L’Oratoire des Clapières

L’oratoire des Clapières est l’unique calvaire ayant échappé aux ravages de la révolution : c’est le plus ancien du Val d’Arly.
Situé sur la route des chalets, son nom vient de « clapier » : tas de pierre.

Défier le temps

L’oratoire des Clapières est construit en pierres de tailles et érigé avant la Révolution, au dessus de la niche figure la date 1782.
Sous la panne faîtière est indiqué 1879 date sans doute de la réfection du toit.
A gauche, un petit bénitier taillé dans une pierre ronde.

Sous la révolution tous les oratoires devaient être rasés par les municipalités.
L’Oratoire des Clapières y échappa car il fut caché sous un amas de bois et de branchages.

Il renfermait auparavant plusieurs statues de Saints Évêques taillées dans le bois d’où son autre appellation
« La Chapelle des Saints de Bois ».

   

Pourquoi les oratoires ?

Nos ancêtres ont peuplé les bords de leurs chemins d’oratoires et de croix (la commune en comporte plus de 30). Ces petits monuments sont l’expression de la foi religieuse et de l’art populaire. D’ailleurs, ces oratoires par leur architecture, ont leur cachet. Les statues qui ornent les niches sont souvent originales : les unes ont été sculptées par des giettois, d’autres proviennent du vieux retable de l’église dispersé à la révolution.

Autrefois, les savoyards vivaient en économie fermée, ils n’avaient d’autres ressources que de se remettre à la providence en cas de difficulté, ils vénéraient de nombreux Saints pour se protéger des épidémies, des orages, des avalanches, des ravageurs de récoltes, c’est pour cela que nos montagnes sont parsemées de petits oratoires, dans des endroits parfois insolites.